Un générateur d’architectones à la Biennale d’Architecture de Lyon 2017!

Les approches bio-inspirées intéressent le laboratoire MAP aria depuis de nombreuses années: elles sont mises au service d’outils logiciels de conception et d’optimisation d’arbitrages fonctionnels et morphologiques en phase amont du projet d’architecture: algorithmes génétiques, fonctions fractales et autres réseaux de neurones sont autant de mécanismes qui peuvent accompagner les architectes et les concepteurs pendant le processus de conception dans le domaine du design, de l’architecture ou de l’urbanisme.

Faisant clairement référence au travail de Kasimir Malevitch (1878-1935), le générateur d’architectones présenté dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Lyon est aussi un clin d’oeil à la librairie de Babel de Jorge Luis Borges (1899-1989); dans cette perspective un peu dystopique, il est capable de générer à l’infini des formes architecturales aléatoires à partir de règles de construction et d’assemblage extrêmement simples. A l’instar des livres de la librairie de Babel, la grande majorité des formes produites tombera dans l’oubli, effacées de la mémoire de l’ordinateur aussitôt qu’une nouvelle les remplace. Il s’en produira près de 350.000 pendant toute la durée de la manifestation. La plupart passera à côté du regard du visiteur qui, inattentif ou absent, ne sera pas précisément là pour les observer pendant la durée de leur très courte existence.

Le site présentant cette installation de la Biennale d’Architecture de Lyon.

Les commentaires sont fermés.