Acquisition : dispositifs et méthodes

Développements et expérimentations

L’exploitation de vecteurs aériens dédiés à la prise de vue d’objets architecturaux et urbains trouve une place toujours plus importante au sein du laboratoire. Faisant suite aux campagnes de prises de vue à vocation patrimoniale des années 2002 – 2005 en Tunisie et en région parisienne, nous avons – comme d’autres équipes au sein de l’UMR – poursuivi le développement et la maintenance de capteurs volants divers (aérostat, capteurs téléopérés, hélicoptère…) dont la mobilisation spécifique est fonction des besoins et des contraintes liées à la nature des campagnes envisagées. L’opérabilité des dispositifs allant ainsi de l’échelle urbaine dense à l’échelle du territoire. Les prises de vue aériennes peuvent utilement trouver une place en amont d’un travail d’analyse ou de modélisation géométrique, parfois même en complément aux outils de génération automatique développés par l’équipe. L’habilitation – en interne à l’équipe – au pilotage de dispositifs volants, qu’ils soient télé-opérés ou non, apportent une extension précieuse aux capacités opérationnelles du laboratoire. Les images aériennes ainsi obtenues peuvent faire l’objet soit de traitements de mise en 3D (représentation géométrique, cartographie à petite échelle, télé-mesure…) soit d’un travail d’analyse d’image spécifique (amplification de données, détection d’artéfacts…).

Les projets

TAG 3D
Le projet mené en partenariat avec l’équipe M2DisCo du LIRIS porte sur l’optimisation des parcours de prise de vues pour le relevé par photogrammétrie d’objets patrimoniaux. L’objectif principal…
Niki de Saint Phalle
Dans le cadre du programme de recherche Monumentum, le laboratoire MAP-aria a effectué deux campagnes de prises de vues aériennes autour de « l’arbre aux serpents » de Niki de Saint Phalle, exposé sur le parvis du musée des Beaux-Arts de Angers. En complément du travail effectué par les équipes du CICRP, le laboratoire a pu contribuer au relevé et à la photodocumentation de l’opération de restauration avant et après l’intervention des spécialistes.
Phorayver
Le relevé de grands espaces intérieurs par ortho-photodocumentation (lumière directe, IR et thermographie IR passive), dans un but de diagnostic de conservation, est souvent rendu délicat par…
Carbon Crane
Le laboratoire a développé un dispositif de prise de vue verticale pouvant se substituer aux vecteurs aériens habituellement utilisés, drones ou ballons. En effet, le survol d’une structure hospitalière en…
Fondation Vasarely à Aix en Provence
Dans le cadre du projet Monumentum, il a été décidé de mettre en oeuvre les vecteurs volants du laboratoire pour contribuer au relevé chrono-historique des fresques exposées. Le CICRP, acteur majeur de l’intervention, oeuvre depuis de nombreuses années au suivi chronohistorique et à la photodocumentation détaillée d’oeuvres majeures du patrimoine historique français. L’utilisation ponctuelle de vecteurs aériens téléopérés contribue utilement à la collecte de données servant l’analyse, la conservation et la restauration des oeuvres exposées.